A Ixelles, l’interdiction de boire de l’alcool en rue après minuit est plutôt théorique

A Ixelles, l’interdiction de boire de l’alcool en rue après minuit est plutôt théorique

Il est 21 h 22 et le panneau d’affichage d’une pharmacie indique encore 25 degrés. Au carrefour de la rue Gray et de la place Flagey, le buste de Fernando Pessoa ne quitte pas des yeux la file de 15 mètres qui s’étend devant le fritkot emblématique du square. À deux pas de là, sur la place Sainte-Croix prolongeant la terrasse saturée du café Belga, des paquets de jeunes, assis en cercle par dizaines. Bref, un jeudi soir de printemps à Flagey, où, depuis un mois, on dort néanmoins un peu plus tôt. Enfin en théorie. Depuis la mi-mars, un règlement communal, qui en est déjà à sa troisième mouture, interdit de boire de l’alcool sur l’espace public après minuit. Il oblige aussi les cafés de la place et de ses alentours à fermer leur terrasse avant 1 h du matin (au départ, c’était minuit).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct