Love & money Un monde en phase de cynisme terminal

<span>Love & money</span> Un monde en phase de cynisme terminal

L’argent ne fait pas le bonheur, on s’accorde déjà tous là-dessus. Fallait-il donc vraiment que Dennis Kelly construise une heure et demie de satire sociale pour arriver à cette conclusion ? Les plus cyniques concluront que non. Pourtant, en esquivant Love & money , ils passeront à côté d’une mise en scène soignée et d’un jeu d’acteur glaçant de vérité dans le portrait d’une société rongée par ses propres dérives matérialistes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct