Néonicotinoïdes : la Belgique se tâte

Les néonicotinoïdes permettent de combattre facilement les taupins (ravageurs du sol) et les pucerons qui transmettent la jaunisse aux betteraves. Mais ils nuisent fortement aux abeilles.
Les néonicotinoïdes permettent de combattre facilement les taupins (ravageurs du sol) et les pucerons qui transmettent la jaunisse aux betteraves. Mais ils nuisent fortement aux abeilles. - dr.

L’interdiction des néonicotinoïdes est inscrite dans les astres. Mais ces insecticides systémiques – imidaclopride, clothianidine et thiamethoxam – font de la résistance. Ce vendredi, un comité d’experts des 28 Etats européens doit se prononcer sur une proposition de la Commission visant à interdire définitivement toute utilisation en plein champ de ces trois produits accusés de nuire à la santé des abeilles, sauvages et domestiques, ainsi qu’à de nombreux autres insectes pollinisateurs, décomposeurs de la matière organique et prédateurs des parasites. La Commission s’appuie sur des rapports de l’autorité européenne de sécurité des aliments qui a mis en évidence l’existence de tels risques.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct