Manic Street Preachers Resistance is futile

<span>Manic Street Preachers</span> Resistance is futile

Après avoir passé ces dernières années à fêter leurs albums The Holy Bible (1994) et Everything Must Go (1996), le trio gallois revient, quatre ans après Futurology, avec leur treizième album toujours aussi énergique et dynamique.

Citant en exergue Virginia Woolf et Tennessee Williams, James Dean Bradfield, Sean Moore et Nicky Wire s’appliquent sur ce Resistance Is Futile à donner du fond à leur rock généreux. Proche du peuple (« People Give In »), romantique (« Vivian »), régionaliste (« Liverpool Revisited »), mélancolique (« A Song For The Sadness »), engagé (« Sequels Of Forgotten Wars »)…

Tout est là de la part de nos Samouraïs au service d’un rock pas forcément original mais néanmoins efficace.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct