Contester!, l’idéal de 68 toujours d’actualité

Contester!, l’idéal de 68 toujours d’actualité

En Mai 68, les slogans – dont le plus connu, révolutionnaire ou anarchiste « Il est interdit d’interdire » – s’écrivent sur les murs : la parole libérée s’exprime dans les rues et les amphithéâtres. En 2018, si les slogans ont pris des formes différentes, notamment les hashtags sur les réseaux sociaux, ils ont aussi perdu en autonomie. Le marché s’est infiltré comme support à la contestation : il permet certes un accès plus rapide et des mobilisations plus réactives ; mais il plonge aussi dans l’obscurité l’usage des données des acteurs mobilisés. Le récent scandale Facebook-Cambridge Analytica démontre comment les grands groupes économiques de l’internet badinent avec la loi et l’éthique, avec les services qu’ils offrent à leurs clients qui ne sont plus des citoyens.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct