Ainsi gagna Toma

Ainsi gagna Toma

Il a suffi de le regarder après la décision de l’arbitre de lui attribuer la victoire après son étranglement sur le Français Cyrille Maret. Il s’est d’abord pris la tête entre les mains avant de la lever au ciel, pris de vertige. Puis, les bras en croix, est parti dans les effusions avec son coach, Damiano Martinuzzi, et ses parents, Angelina et Nikolay, qui avaient fait le déplacement à Tel-Aviv pour le soutenir. Samedi, c’est une tonne de frustration qui est tombée des épaules de Toma Nikiforov avec sa première victoire dans une épreuve majeure. A 25 ans, le Bruxellois courait après comme un enragé. En moins de 100 kg, il avait déjà conquis le bronze en 2015 et l’argent en 2016 dans ce même Euro, sans oublier sa troisième place aux Mondiaux 2015 et sa deuxième aux Mondiaux toutes catégories 2017 après une finale « historique » face à Teddy Riner. Il fallait stopper cette multiplication de places d’honneur, marquer enfin les esprits, et se poser sur cette première marche.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct