Les Sons of Kemet vont embraser Jazz à Liège

Les Sons of Kemet, avec Shabaka Huntings en t-shirt à motifs géométriques.
Les Sons of Kemet, avec Shabaka Huntings en t-shirt à motifs géométriques. - Pierrick Guidou.

Jazz à Liège, ce n’est pas neuf : c’est la 28e édition cette année. Mais c’est loin d’être ringard. Si le programme des quatre jours de notes bleues fait la part belle à des anciens, comme Tony Allen, Tom Harrell ou Marc Ribot, il laisse aussi la porte grande ouverte aux plus jeunes que sont Selah Sue (mais c’est sold-out), Camille, Portico Quartet, les trompettistes Avishai Cohen et Ambrose Akinmusire, les Belges Mélanie De Biasio, Aka Moon, Phil Abraham, Nordmann, Antoine Pierre Urbex (notre critique * * * * de « Sketches of nowhere » et l’écoute intégrale sur Deezer) ou Black Flower. Et, surtout, aux terreurs de la nouvelle scène jazz de Londres que sont les Sons of Kemet.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct