Les Sons of Kemet vont embraser Jazz à Liège

Les Sons of Kemet, avec Shabaka Huntings en t-shirt à motifs géométriques.
Les Sons of Kemet, avec Shabaka Huntings en t-shirt à motifs géométriques. - Pierrick Guidou.

Jazz à Liège, ce n’est pas neuf : c’est la 28e édition cette année. Mais c’est loin d’être ringard. Si le programme des quatre jours de notes bleues fait la part belle à des anciens, comme Tony Allen, Tom Harrell ou Marc Ribot, il laisse aussi la porte grande ouverte aux plus jeunes que sont Selah Sue (mais c’est sold-out), Camille, Portico Quartet, les trompettistes Avishai Cohen et Ambrose Akinmusire, les Belges Mélanie De Biasio, Aka Moon, Phil Abraham, Nordmann, Antoine Pierre Urbex (notre critique * * * * de « Sketches of nowhere » et l’écoute intégrale sur Deezer) ou Black Flower. Et, surtout, aux terreurs de la nouvelle scène jazz de Londres que sont les Sons of Kemet.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct