Quatre ambassadeurs jouent aux commerciaux pour vendre l’Eurofighter

Les quatre ambassadeurs en Belgique des pays membres du consortium BAE Systems créateur du Typhoon Eurofighter (photo) invitent ouvertement notre pays à opter pour leur avion de chasse.
Les quatre ambassadeurs en Belgique des pays membres du consortium BAE Systems créateur du Typhoon Eurofighter (photo) invitent ouvertement notre pays à opter pour leur avion de chasse. - Reuters.

Après les remous liés aux « révélations » du lieutenant-colonel Rudi Decrop sur l’hypothétique prolongation de la durée de vie des F-16 de la force aérienne, la procédure liée à leur remplacement a repris son cours. Les offres rentrées par les agences étatiques américaine et britannique représentant l’Eurofighter du consortium BAE Systems et le F-35 de Lockheed Martin sont à nouveau analysées, décortiquées et comparées par les experts de l’Accap (Air Combat Capability Program), une cellule indépendante de la Défense, selon trois critères principaux : les capacités (avec une pondération de 57 %), les coûts (33 %) et les « intérêts de sécurité essentiels », en clair, les retours économiques, 10 %.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct