Elina Duni Partir

<span>Elina Duni</span> Partir

L’Albanaise exilée en Suisse chante les larmes, la tristesse du départ, de la perte, de l’amour. Elle chante a cappella ou simplement accompagnée de son piano, de sa guitare, de quelques percussions. Elle chante la souffrance. En albanais, espagnol, portugais, anglais, français (« Je ne sais pas », de Brel), arménien, arabe, yiddish, allemand.

C’est du spleen, de la saudade, de la nostalgie. Avec, parfois, comme une pointe d’espoir, de possibilité d’une renaissance. C’est épuré, nu. C’est beau et déchirant. Elina Duni possède une voix superbe qui nous touche au cœur, nous transperce, nous fait pleurer. Cet album ECM est si bien enregistré que la chanteuse semble à côté de nous.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct