Kazakhgate: les éléments qui ont mené à l’inculpation d’Armand De Decker

Kazakhgate: les éléments qui ont mené à l’inculpation d’Armand De Decker

L’ancien président du Sénat et ministre d’Etat Armand De Decker (MR) a été inculpé ce vendredi par le procureur général de Mons Ignacio de la Serna pour « trafic d’influence ». M. De Decker en a reçu notification ce lundi. Cette inculpation attendue s’inscrit dans le contexte global du dossier dit «  Kazakhgate  », une corruption présumée d’agents publics et relais d’influence organisée en France afin d’obtenir, en Belgique, une amélioration du sort judiciaire d’un trio d’hommes d’affaires d’Asie centrale et de plusieurs membres de leurs familles.

Alors que plusieurs mises en examen – dont celle d’un sénateur français – avaient été prononcées ces dernières années dans le volet français de ce dossier, il s’agit de la première inculpation survenue dans le cadre judiciaire belge.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct