Your word in my mouth - Brussels take efface le rapport entre spectateurs et acteurs

<span>Your word in my mouth - Brussels take</span> efface le rapport entre spectateurs et acteurs

C’est sa marque de fabrique : chambouler les codes de la scène et nous plonger dans des dispositifs insolites, voire dérangeants. En 2018, le KunstenFestivaldesArts ne déroge pas à cette règle roborative. La preuve avec Your word in my mouth d’Anna Rispoli.

C’est peu dire que l’artiste italienne nous sort de notre petit confort de spectateur. Première incertitude : le lieu. Le public est installé dans différents endroits : un hôtel de passe, un salon de coiffure, une station de radio, un parlement ou encore la tribune d’un stade de foot.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct