Kazakhgate: inculpé, De Decker prend acte et se défend

Le parquet général de Mons a confirmé lundi l’inculpation de l’ancien président du Sénat et ministre d’État Armand De Decker (MR) du chef de trafic d’influence.
Le parquet général de Mons a confirmé lundi l’inculpation de l’ancien président du Sénat et ministre d’État Armand De Decker (MR) du chef de trafic d’influence. - Photo News.

Par voie de communiqué, le parquet général de Mons a confirmé lundi en fin de matinée l’inculpation de l’ancien président du Sénat et ministre d’État Armand De Decker (MR), telle que l’avaient révélé plus tôt Le Soir et ses partenaires Le Vif, De Standaard et Mediapart.

« Dans le cadre de l’affaire dite du Kazakhgate, le magistrat instructeur a adressé à Monsieur Armand De Decker un courrier lui notifiant son inculpation en l’espèce, du chef de trafic d’influence. » Selon nos informations, l’inculpation a été signée vendredi et adressé par voie de recommandé à l’intéressé, qui en a pris connaissance ce lundi. M. De Decker dira avoir « pris acte » de l’inculpation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct