Renaud Capuçon Bartok

<span>Renaud Capuçon</span> Bartok

Voilà un disque qui frise la perfection. Un programme Bartok homogène qui associe l’élan juvénile du Bartok amoureux de Stefi Geyer dans le 1er  concerto au chef-d’œuvre absolu du second, le plus grand concerto pour violon du siècle.

Une œuvre forte où la réussite de Renaud Capuçon est péremptoire. Ces pages imposent de justes climats, ce que fait bien Roth à la tête du London Symphony Orchestra, mais exigent aussi une réplique constante, ce qu’il ne réussit pas vraiment.

Le site de Renaud Capuçon.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct