Suite aux déclarations de Trump, le président iranien se retrouve affaibli

Meeting du président Rohani en province le 6 mai à Sabzevarr, dans le nord-ouest de l’Iran. Son pouvoir, déjà relatif, semble bien affaibli par la décision de Donald Trump.
Meeting du président Rohani en province le 6 mai à Sabzevarr, dans le nord-ouest de l’Iran. Son pouvoir, déjà relatif, semble bien affaibli par la décision de Donald Trump. - EPA.

Les Iraniens ont eu tout le temps d’anticiper le retrait américain de l’accord nucléaire international qui les concerne. Leurs dirigeants n’ont eu de cesse de mettre en garde qui de droit sur les conséquences potentiellement néfastes d’une telle décision américaine, même s’ils ne se faisaient sans doute aucune illusion. Le président Hassan Rohani, qui a misé sa politique sur cet accord, s’est souvent exprimé ces dernières semaines. Ainsi, s’exprimant en conférence à Tabriz le 25 avril, il affirmait la main sur le cœur que « tant que nos intérêts sont garantis, nous resterons dans l’accord, quelle que soit la décision américaine ». Mais, ajoutait-il, « si nos avantages ne sont plus assurés, nous ne resterons pas dans l’accord, quelles que soient les circonstances. Si quelqu’un trahit l’accord, il doit savoir qu’il fera face à des conséquences sérieuses. L’Iran est préparé à toutes les situations possibles. ».

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct