En démontant l’accord nucléaire, Washington rouvre la voie de la confrontation avec Téhéran

Trump annonce le retrait de l’accord iranien.
Trump annonce le retrait de l’accord iranien. - EPA

Depuis New York,

Un «  désastre  ». Une «  folie  ». Le «  pire des accords  » qui n’aurait «  jamais, absolument jamais dû être signé  » par les Etats-Unis d’Amérique. Soucieux de laisser une marque au fer rouge dans l’histoire du monde, le président Donald Trump n’avait pas de mots assez durs pour dénoncer l’accord nucléaire signé le 14 juillet 2015 à Vienne, imposant un moratoire de quinze ans sur les ambitions atomiques de l’Iran.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct