«James, vous êtes avec moi ou contre moi»

James Comey, ex-patron du FBI limogé brutalement par Donald Trump en 2017, s’explique dans ses mémoires, «
Mensonges et vérités, une loyauté à toute épreuve
», dans lesquels il égratigne sans réserve la personnalité du président et sa troublante conception du pouvoir.
James Comey, ex-patron du FBI limogé brutalement par Donald Trump en 2017, s’explique dans ses mémoires, « Mensonges et vérités, une loyauté à toute épreuve », dans lesquels il égratigne sans réserve la personnalité du président et sa troublante conception du pouvoir. - Reuters.

M ensonges et vérités  : le titre de la version française des Mémoires de l’ex-patron du FBI (Flammarion, 2018) a sans doute été choisi pour sa simplicité manichéenne. Brutalement congédié par Donald Trump le 9 mai 2017, James Comey est sans conteste un personnage clivant. Les démocrates ne lui pardonnent pas d’avoir rouvert l’enquête sur les courriels de Hillary Clinton, à quelques jours de la fatidique journée électorale du 8 novembre 2016. Les partisans de Trump le prennent pour un ennemi juré, proche du vieil establishment républicain, décidé à engluer « leur » président dans le goudron des accusations de collusion avec la Russie. Son bilan à la tête du FBI est également contesté : le 14 mai, le magazine Time lui imputait même une grande part de responsabilité dans la crise de crédibilité, dont souffre le Bureau fédéral d’investigation.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct