Une astuce pour que Kabila reste au pouvoir

Le deuxième et dernier mandat de Kabila a expiré en décembre 2016.
Le deuxième et dernier mandat de Kabila a expiré en décembre 2016. - Reuters.

Alors que les élections sont toujours prévues pour le 23 décembre et que les candidatures doivent être déposées à partir du 23 juin, la ronde des spéculations et des contestations se poursuit, tant au sein du pouvoir que de l’opposition. La Commission électorale indépendante (Ceni) a fixé la loi de répartition des sièges par provinces, distribuant les 500 mandats de députés en fonction du poids électoral des 26 provinces. Ce texte a été promulgué le 8 mai par le président Kabila alors qu’une délégation de l’Organisation de la francophonie réalisait à Kinshasa un audit du fichier électoral très contesté.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct