Catalogne: Quim Torra, le choix polémique de Puigdemont

«
Nous ferons la République catalane
», a promis Quim Torra, peu après son élection, en brandissant le ruban jaune, symbole des indépendantistes.
« Nous ferons la République catalane », a promis Quim Torra, peu après son élection, en brandissant le ruban jaune, symbole des indépendantistes. - EPA.

Depuis Madrid,

Joaquim Torra y Pla, communément appelé Quim Torra, est devenu lundi en début d’après-midi le 131ème président de la Generalitat, le gouvernement régional de Catalogne. Une élection sans surprise, loin des rebondissements qui ont caractérisé les séances du parlement catalan de ces derniers mois. Après un premier échec samedi pour une investiture à la majorité absolue, Torra savait avant même le début de la séance qu’il obtiendrait la majorité simple ce lundi lors du deuxième vote, grâce au vote favorable des 66 députés indépendantistes – contre 65 « unionistes » – et à l’abstention des quatre parlementaires de la petite formation d’extrême gauche de la CUP (Candidature d’Unité Populaire, NDLR).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct