L’abstraction belge au XXe siècle Vague abstraite à Namur

<span>L’abstraction belge au XXe siècle</span> Vague abstraite à Namur

La peinture abstraite belge a, plus que jamais, ses adeptes, ses collectionneurs passionnés. Cette peinture-peinture qui naît au début du siècle dernier à Bruxelles et à Anvers avec la Plastique Pure a l’avantage d’être ancrée dans l’histoire tout en faisant preuve d’une modernité plus vraie, plus fraîche, plus audacieuse que bien des tentatives contemporaines qui se complaisent dans la redite, font dans le néo. Une mode récente qui n’inclut pas, il faut le dire, les artistes de qualité tant belges qu’internationaux qui ont continué d’enrichir la mouvance abstraite par des voies qui leur sont propres. Si l’abstraction est bien une tentation naturelle de l’art sans commencement ni fin, son exploration comme langage à part entière se situe au début du XXe.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct