Bruxelles attaque la Commission européenne pour dénoncer un «permis de polluer»

Bruxelles, Paris et Madrid argumentent que les mesures qu’elles prennent pour combattre la pollution se trouvent minées par le laxisme dont fait preuve la Commission européenne.
Bruxelles, Paris et Madrid argumentent que les mesures qu’elles prennent pour combattre la pollution se trouvent minées par le laxisme dont fait preuve la Commission européenne. - PhotoNews

Un « permis de polluer », c’est en ces termes que trois grandes villes européennes, parmi lesquelles Bruxelles, qualifient un règlement européen fixant les limites d’émissions d’oxydes d’azote (NOx) par les véhicules diesel lors d’essais en conditions de conduite réelle (appelés « RDE »). Elles en demanderont ce jeudi l’annulation par le Tribunal de l’Union européenne.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct