Zuckerberg en «mea culpa» express devant le Parlement européen

L’audition de Mark Zuckerberg devant les députés européens s’annonce bien moins éprouvante que celle, d’une durée de 13 heures, qu’il avait passée le 10 avril dernier devant le Congrès américain. © Reuters.
L’audition de Mark Zuckerberg devant les députés européens s’annonce bien moins éprouvante que celle, d’une durée de 13 heures, qu’il avait passée le 10 avril dernier devant le Congrès américain. © Reuters.

Le gril du Parlement européen, ce mardi en fin d’après-midi, s’annonce moins chaud que celui du Congrès américain, pour Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook, convié à s’expliquer en personne sur le scandale Cambridge Analytica qui éclabousse par ricochet son puissant empire.

Les préparatifs de cette venue auront été plutôt chaotiques. Zuckerberg avait dans un premier temps décliné l’invitation des eurodéputés. Puis l’on apprenait, la semaine dernière, qu’il avait finalement accepté de venir expliquer aux presque trois millions d’Européens pourquoi leurs données avaient été dérobées par une « app » que certains n’avaient même jamais installée.

Vous désirez lire la suite ?
7,5€/mois pendant 6 mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct