La Terre vue du cœur veut recréer le rapport affectif entre les humains, les animaux et les plantes

<span>La Terre vue du cœur</span> veut recréer le rapport affectif entre les humains, les animaux et les plantes

Selon l’astrophysicien Hubert Reeves (et bien d’autres scientifiques), la planète est en proie à la sixième extinction massive des animaux. La cinquième était celle des dinosaures et, particularité de celle qui est en cours, sa vitesse, qui laisse peu de doute sur la responsabilité de l’homme.

Derrière ce postulat alarmiste, La Terre vue du cœur est pourtant un film tout ce qu’il y a de plus doux, calme, presque serein. Donnant la parole à des amoureux de la nature (scientifique, cinéaste, philosophe, artiste…), ceux-ci parlent le plus simplement du monde de ce qui les touche dans la nature, dans les animaux qui la peuplent, et nous expliquent notre lien avec la nature et comment celui-ci s’est brisé, pourquoi les humains ne sont pas le but de l’évolution, mais une espèce parmi d’autres.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct