Grèce: journée cruciale pour Tsipras

Dimanche en début de soirée, dans les quelques bureaux occupés de la Commission européenne, c’était comme dans les rédactions les jours de gros bouclage : « On commande des pizzas ! » Car l’attente, déclenchée le matin à Athènes par l’annonce que le gouvernement grec préparait une nouvelle contre-proposition d’accord pour ses créanciers, se poursuivait au-delà de ce qui était prévu. En fin de soirée, des indications positives émanaient de bonne source : « Nous n’avons pas encore reçu de propositions, mais si celles-ci contiennent ce qu’Athènes nous dit au téléphone, cela va dans la bonne direction.»

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct