«Trumpisation»: quand Trump rejoint Poujade et Le Pen…

Trump aura connu de son vivant le double honneur de l’antonomase et de la substantivation. © Reuters.
Trump aura connu de son vivant le double honneur de l’antonomase et de la substantivation. © Reuters.

De quoi Trump est-il le nom ? De la « trumpisation », désormais… Le néologisme est entré dans le langage courant, mis à toutes les sauces et employé à tort et à travers dans le débat public.

– Charles Michel, au Soir  : « Il y a une trumpisation du PS, du PTB et d’Ecolo. »

– L’ancien agent de joueurs de football Nenad Petrovic, dans Le Vif  : « Mogi Bayat a provoqué une trumpisation du métier. »

– Sur le site de France-Inter : « Tensions et désordre : vers une trumpisation des relations internationales ? »

Cherchez le fil rouge. Vieille d’un an et demi à peine, l’expression est déjà en phase de galvaudage.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct