Ce qu’il faut retenir de l’audition de Zuckerberg au Parlement européen

Ce qu’il faut retenir de l’audition de Zuckerberg au Parlement européen
Reuters.

Le patron de Facebook est venu répondre aux questions des députés européens, ce mardi à Bruxelles. Voici ce qu’il faut retenir de cette audition retransmise en direct.

1. Un format chaotique et critiqué Le mode opératoire de cette audition était particulier dans le sens où tous les chefs de groupes politiques ont posé leurs questions pendant trois minutes. Afin d’y répondre à la toute fin, le patron de Facebook a tenté d’en retenir et d’en noter un maximum. Relax lors de sa première prise de parole, Mark Zuckerberg semblait plutôt mal à l’aise face aux nombreuses questions qui lui étaient adressées. Selon plusieurs observateurs, cette organisation lui était favorable car le PDG avait la liberté d’écarter les questions les plus dérangeantes. Ce format, qui ne laisse aucune place à l’interaction, a été critiqué par plusieurs chefs de groupe insatisfaits. Malgré les 20 minutes supplémentaires accordées par le patron de Facebook, il n’a pas pu répondre à toutes les questions posées.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct