Carine Gilson s’offre un nouvel écrin à Bruxelles

Du vert celadon et des tons poudrés habillent la boutique conçue par le studio David/Nicolas.
Du vert celadon et des tons poudrés habillent la boutique conçue par le studio David/Nicolas. - Frederik Vercruysse

Dévoiler sans révéler. Suggérer. Habiller de déshabillés. Sublimer d’une seconde peau soyeuse. Cela fait vingt-cinq ans que la Belge Carine Gilson imagine et dessine des dessous ultrachics, faits à la main à Bruxelles. Combinaisons, kimonos, parures et caracos se déclinent du 36 au 44 et au gré des saisons dans la plus belle soie lyonnaise, imprimée ou non de motifs peints à la main et incrustée de dentelle de Caudry.

Ses collections sont vendues dans le monde entier, que ce soit en ligne (sur Net-à-porter, notamment), dans des prestigieuses enseignes multimarques en Europe, en Asie, en Russie et aux Etats-Unis ou dans ses propres boutiques à Paris, Londres, Taipei et, bien entendu, Bruxelles. Pour célébrer cet anniversaire, la créatrice vient de quitter la rue Antoine-Dansaert pour un nouvel écrin sur le très chic boulevard de Waterloo.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct