La Cour européenne des droits de l’Homme contrainte d’explorer le grenier à blé ukrainien

L’Ukraine a été considérée de tout temps comme le «
grenier à blé
» d’Europe de l’Est.
L’Ukraine a été considérée de tout temps comme le « grenier à blé » d’Europe de l’Est. - Reuters.

Un arrêt de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH), rendu ce mardi, a contraint les juges basés à Strasbourg de se plonger dans la politique agricole de l’Ukraine.

Deux propriétaires terriens entendaient voir reconnaître que leur « droit à la propriété », garanti par l’article 1 du Protocole 1 de la Convention européenne des Droits de l’Homme ne pouvait souffrir du « moratoire agricole » décidé en 1991 par le gouvernement ukrainien qui décida d’interdire l’achat ou la vente de terres agricoles.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct