Jean Eylenbosch (Fevia): «Nous avons un effort à faire en matière de transparence»

Jean Eylenbosch.
Jean Eylenbosch. - D.R.

Ce mardi 1er décembre, Bernard Deryckere, l’administrateur-délégué du groupe Alpro, a cédé le témoin à la présidence de la Fédération de l’industrie alimentaire (Fevia). C’est Jean Eylenbosch qui a pris sa succession. Le vice-président European Government Relations de Coca-Cola Enterprises est conscient des défis que l’industrie doit relever. « La Belgique n’est pas une île perdue au milieu de l’océan, ni un géant économique, reconnaît-il. Il faut être réaliste et faire avec ce qu’on a : nous sommes un carrefour au cœur de l’Europe, c’est déjà une bonne chose. Mais cela implique que notre marché interne est plus limité. Sur une mappemonde, la Belgique a la taille d’un modeste confetti. Nous devons avoir des approches pragmatiques et concertées ».

Quelle impulsion voulez-vous donner à la Fevia ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct