Un lien entre antisémitisme et immigration? Une étude brise le préjugé

L’attentat au Musée juif de Bruxelles, le 24 mai 2014, a provoqué un traumatisme considérable.
L’attentat au Musée juif de Bruxelles, le 24 mai 2014, a provoqué un traumatisme considérable. - Pierre-Yves Thienpont.

L’arrivée de migrants du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord depuis 2011 a-t-elle un impact sur les comportements et attitudes antisémites en Europe ? C’est la question qu’a voulu vider la fondation d’utilité publique allemande EVZ (« Erinnerung-Verantwortung-Zukunft » : mémoire-responsabilité-avenir). Elle a commandité une étude transnationale (Allemagne, France, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Belgique) au Center for the Study of Antisemitism de l’Université de Londres, dirigé par le Pr David Feldman.

C’est Marco Martiniello, professeur de sociologie à l’ULiège, spécialiste des migrations, et directeur du CEDEM, et Muriel Sacco, chercheuse en sciences politiques et sociales à l’ULB, qui ont été choisis pour mener l’enquête sur le territoire belge. Leur rapport sera présenté ce lundi ; nous avons pu le consulter en primeur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct