Andriukaitis: «Il est inacceptable que des gens meurent de pneumonie par manque de tentes et de couvertures»

Andriukaitis: «Il est inacceptable que des gens meurent de pneumonie par manque de tentes et de couvertures»

Cher président,

je voudrais partager avec vous ma grande inquiétude sur la situation dont j’ai été témoin jeudi dernier 19 novembre : j’étais sur la côte, un petit bateau est arrivé, il y avait à l’intérieur de petits enfants, des femmes, des bébés, certains malades, certains blessés, d’autres encore tout simplement épuisés, frigorifiés et déshydratés. Il n’y avait pas de lieu où les examiner ni les traiter, pas d’équipement, pas de staff médical à part un médecin volontaire dépassé d’une ONG dans un cabanon boueux. Pas d’ambulance, pas de soins d’urgence, pas de couvertures. On m’a dit que trois petits enfants arrivés sur la même plage étaient morts d’hypothermie les jours précédents. En effet, je sais en tant que médecin que cela ne prend que quelques minutes pour un enfant de mourir d’hypothermie.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct