«Marée populaire»: les raisons d’un échec

30.000 personnes ont pris part à la «
marée populaire
», samedi dernier à Paris, pour afficher leur hostilité à l’égard de la politique du président Macron et de son gouvernement.
30.000 personnes ont pris part à la « marée populaire », samedi dernier à Paris, pour afficher leur hostilité à l’égard de la politique du président Macron et de son gouvernement. - AFP.

Ce n’était pas prévisible.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct