Liège débloque plus d’un million d’euros pour une salle de consommation de drogue

Photo prétexte © Michel Tonneau
Photo prétexte © Michel Tonneau

Après la proposition de motion adoptée quasi à l’unanimité, le 23 mai dernier, par le Parlement wallon et visant à la mise en place d’expériences-pilotes de dispositifs intégrés en réduction des risques liés aux assuétudes et à la toxicomanie dans les grandes villes wallonnes, le conseil communal de Liège a désigné à l’unanimité, lundi soir, la fondation privée Tadam en tant qu’opérateur de la mise en oeuvre, de la gestion et de l’animation d’une salle de consommation dite à moindre risque.

Le 29 janvier dernier, le conseil communal de Liège s’est prononcé à l’unanimité en faveur de l’ouverture d’une salle de consommation de drogue, dite à moindre risque, en vue de réduire les nuisances engendrées par la toxicomanie de rue.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct