«Mon ket» de et avec François Damiens: on en redemande

«Mon ket» de et avec François Damiens: on en redemande

Mon ket (François Damiens)

Ovni cinématographique comme le cinéma belge en a le secret. Qui donne envie dès la dernière image de s’y replonger pour se payer à nouveau une bonne tranche de rire. Avec des scènes d’anthologie que le meilleur des dialoguistes n’aurait pu imaginer avec autant de pertinence et de drôlerie. François Damiens revient à la source des caméras cachées. Là est le coup de génie du film. Il a assez de générosité et d’empathie avec les gens qu’il piège pour ne jamais se moquer mais trouver la faille, s’y engouffrer et faire surgir des moments surréalistes mémorables. Au final, c’est un miroir qu’il tend au spectateur. Et on en redemande.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en MAD