Pourquoi la taxe nucléaire a été divisée par trois?

Gérard Mestrallet, patron d’Engie, assis à la droit du Premier ministre sur l’estrade réservée au gouvernement. Une scène plutôt cocasse. © Photo News.
Gérard Mestrallet, patron d’Engie, assis à la droit du Premier ministre sur l’estrade réservée au gouvernement. Une scène plutôt cocasse. © Photo News.

La scène fait sourire. Ce mardi matin, au « Bunker » -l’endroit où Charles Michel convoque toujours la presse –, le conseil des ministres présentait un look inédit. Aux côtés des vice-Premiers, on retrouvait sur l’estrade Philippe Van Troeye, patron d’Electrabel, Gérard Mestrallet, patron d’Engie (maison mère d’Electrabel) et Isabelle Kocher, numéro deux du groupe. « Rassurez-vous, il n’y a pas eu de remaniement ministériel », plaisante le Premier. Non, tout ce petit monde est là pour présenter l’accord financier conclu lundi soir, au finish, sur la prolongation décennale de Doel 1 et Doel 2 (Le Soir de mardi).

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct

    Aussi en Économie