Donder

<span>Donder</span>

Donder, c’est le tonnerre en néerlandais. Et c’est bien de la nature que nous parlent en musique les trois jeunes du trio Donder, Harrison Steingueldoir au piano, Stan Callewaert à la contrebasse et Casper Van De Velde à la batterie, rejoints pour ce deuxième album, sans titre, par le saxophoniste et clarinettiste danois Lars Greve.

C’est d’ailleurs au Danemark, dans l’église Koncertkirken de Copenhague, qu’ils ont enregistré cette musique étrange, inspirée par les clameurs et les murmures du monde. Il faut l’écouter attentivement sans rien faire d’autre, quasi les yeux fermés, pour être transporté dans des paysages sonores mystérieux et envoûtants. Bouts de mélodies, fragments d’harmonie, improvisation, bruitages fins, beaucoup de sensibilité et de poésie. On atteint même à de la spiritualité ouverte sur la nature et le cosmos.

C’est riche et beau.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct