François Damiens: «Baraki, c’est la liberté»

«
 Mon ket  parle de tous ces pères qui essaient de faire réussir leurs enfants là où ils ont échoué.
»
« Mon ket parle de tous ces pères qui essaient de faire réussir leurs enfants là où ils ont échoué. » - DR

François Damiens a l’âme d’un marin. Un jour, c’est sûr, il mettra les voiles parce que la vraie liberté, c’est en mer qu’il la trouve. Mais son port d’attache reste la Belgique. Et il en est fier.

Avec Mon ket, son premier film comme réalisateur, il a eu une fois de plus la confirmation de «  la bonté, la gentillesse, la générosité des Belges. En France, quand tu fais une caméra cachée, on te parle de droit à l’image et d’avocats. En Belgique, les gens demandent directement : ça passe quand ?  ».

Il vient de faire le tour de France. Une cinquantaine de villes, du nord au sud. Des salles combles avec un public venu pour le voir, la confirmation qu’il y a des Belges partout et surtout pour avoir senti les publics différents, l’envie de faire du one-man-show.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct