A Marche, Benjamin Herman a-t-il voulu se venger d’une balance?

A Marche, Benjamin Herman a-t-il voulu se venger d’une balance?

Vols avec violence, consommation de stupéfiants, coups et blessures : le parquet fédéral a confirmé mercredi, au cours d’un point presse, que Benjamin Herman n’était pas un enfant de chœur et qu’il «  avait eu affaire à la justice à plusieurs reprises depuis sa minorité  ». Il a aussi annoncé que c’est plus que probablement lui qui a mortellement frappé à coups de marteau Michael Wilmet, un toxicomane avec qui il avait partagé sa cellule à Lantin. Le corps de Michael avait été découvert par une voisine mardi matin à son domicile de Marche-en-Famenne. Le marteau qu’aurait utilisé Benjamin Herman pour frapper sa victime aurait été retrouvé dans le coffre d’un véhicule utilisé par le tueur.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct