WaW Homme my god !

<span>WaW</span> Homme my god !

Nous voilà bien ! Etre une femme et critiquer un spectacle d’hommes qui dessine les contours du féminin : dans le contexte actuel, l’exercice relève du champ de mines ! A notre époque post-Weinstein, alors que les plus réactionnaires hurlent à la guerre des sexes, chroniquer WaW (We are Women) revient à s’engouffrer dans les tranchées. Et même si l’élastique du string a remplacé la baïonnette, on peut s’attendre à ce que ça chauffe dans les deux camps.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct