1990, la Coupe du monde en Italie

David Platt © Action Images
David Platt © Action Images

En dépit de son brillant comportement au Mondial 1986, la Belgique n’était pas attendue avec des pétales de rose à Vérone où la municipalité lui aurait préféré l’Allemagne, pour des raisons touristico-économiques. Quand elle quitta la ville aux célèbres arènes, la mairie décréta pratiquement le deuil tant la communion avec la délégation tricolore avait été forte et sans nuage.

Logeant à l’extérieur du centre urbain, à la villa Quaranta, les Diables n’eurent guère le temps de s’ennuyer. Le Mondial débuta très vite pour nos compatriotes qui s’offrirent d’entrée de jeu le scalp de la Corée du Sud.

Avant le coup d’envoi de cette première rencontre, le sélectionneur avait pris la lourde décision de se passer non seulement, en défense, des services de Georges Grün et Philippe Albert mais aussi, en attaque, de Jan Ceulemans, le monument du football belge. Cette éviction fut très mal acceptée par le Brugeois qui avait dû céder son brassard de capitaine à Eric Gerets.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct