lesoirimmo

Liliane Vertessen, A love supreme Vie et rêves photographiés d’une drôle de dame

«
Love
», 1980.
« Love », 1980. - Liliane Vertessen

Dans certains milieux artistiques flamands, Liliane Vertessen fait figure d’héroïne depuis la fin des années 70. « J’étais complètement sous le charme, elle semblait venir d’une autre planète », confie un de ses admirateurs de l’époque (toujours aussi admiratif aujourd’hui).

C’est que la jeune femme n’y allait pas avec le dos de la cuillère, touchant à divers genres artistiques : photographie, peinture, installation mais aussi jazz et stylisme, tout en utilisant constamment son propre corps comme matériau de base.

Si aujourd’hui on peut penser à certaines œuvres de Cindy Sherman ou d’Orlan en découvrant son travail au Musée de la photographie, la jeune Liliane, née en 1952 à Leopoldsburg, s’était lancée dans la création bien avant d’avoir entendu parler de ces femmes avec lesquelles elle a sans doute quelques points communs.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct