«Le Belge est un fin connaisseur»

Masque Yaka sud-ouest du Congo
(bois / raphia / pigments
50 cm
collection privée, France)
chez Didier Claes
Masque Yaka sud-ouest du Congo (bois / raphia / pigments 50 cm collection privée, France) chez Didier Claes

Il a quitté le Sablon il y a un an pour planter sa galerie dans le haut de la ville. Le marchand d’art bruxellois Didier Claes a voulu se rapprocher d’une nouvelle génération d’amateurs qui voit dans l’art africain autre chose que des masques et des fétiches. Comme, de la même façon, l’art asiatique ne se résume pas à des statues de Bouddhas, et l’art antique, à des sarcophages.

Les mots ont changé, en un siècle. On ne dit plus art primitif ou art premier ?

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct