Nucléaire: les piscines, «talon d’Achille» de nos centrales?

Le dénoyage représente un risque plus grand que l’accident de réacteur.
Le dénoyage représente un risque plus grand que l’accident de réacteur. - D.R.

Faut-il craindre pour la sûreté des piscines où se trouve entreposé le combustible retiré des réacteurs nucléaires ? C’est la question que se sont posée les députés membres de la commission parlementaire compétente pour ces matières. Ce mardi, ils ont entendu l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) et auprès des experts qui ont réalisé un rapport sur cette question à la demande de Greenpeace France.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct