Le jour où Napoléon a perdu Paris et l’Empire

Le jour où Napoléon a perdu Paris et l’Empire
D.R.

La foule nombreuse sous le soleil reste soudain figée. Elle se surprend à découvrir l’Empereur en tunique nacarat et manteau à l’espagnole là où elle l’attendait en uniforme de la garde. Napoléon porte des culottes de satin blanc, des souliers à bouffettes et une toque de velours ornée de plumes blanches. L’homme qui a combattu de Madrid à Moscou a laissé cours à son goût pour les défroques romaines et gothiques. Mais le héros antique a vieilli et son accoutrement souligne son embonpoint. Le mot « mascarade » est aussitôt prononcé par les témoins de cette journée qui doit officiellement consacrer l’osmose retrouvée de l’Empereur et de la nation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct