Le schisme entre Trump et les Alliés plombe l’Otan avant le sommet du G7

Jens Stoltenberg a été reçu par Donald Trump à la Maison Blanche, le 17 mai dernier.
Jens Stoltenberg a été reçu par Donald Trump à la Maison Blanche, le 17 mai dernier. - Reuters.

J e suis préoccupé »  : le nº1 de l’Otan Jens Stoltenberg avoue son inquiétude face aux « graves » désaccords, « sur des sujets sérieux », qui divisent profondément l’Amérique de Donald Trump et les alliés européens et canadien.

C’est la première fois, ces jeudi et vendredi, que des dirigeants des deux rives de l’Atlantique s’assiéront autour d’une même table depuis que cette relation toxique s’est durablement installée. D’abord à l’Otan, dans son tout nouveau QG à Bruxelles, pour une réunion des ministres de la Défense, en présence de l’Américain Jim Mattis. Puis à Charlevoix, au Canada, pour un sommet du G7 avec Donald Trump. Ces deux rendez-vous interviennent après le torpillage de l’accord sur le nucléaire iranien par le président des Etats-Unis, le 8 mai, et l’application d’écrasantes surtaxes douanières sur les exportations d’acier et d’aluminium européen et canadien, vendredi dernier.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct