Comment Gianni Infantino... n’a pas changé la Fifa

Elu à la présidence de la FIFA en février 2016, le Suisse n’est que le neuvième homme à occuper cette fonction en... 114 années d’existence de l’instance suprême du football.
Elu à la présidence de la FIFA en février 2016, le Suisse n’est que le neuvième homme à occuper cette fonction en... 114 années d’existence de l’instance suprême du football. - PhotoNews

L’Italo-Suisse s’est installé en février 2016 dans le fauteuil présidentiel de la FIFA, alors en pleine tourmente. Sepp Blatter, en poste depuis 1998, avait été contraint à la démission quelques mois plus tôt à la suite d’un vaste scandale de corruption. Le nouveau numéro 1 de la Fédération a vite découvert que son prédécesseur n’avait pas que laissé une mauvaise image presque invendable de l’institution : il lui a légué aussi un système, véritable nœud avec lequel Infantino risque de s’étrangler s’il tente de le démêler.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct