Coupe du monde Conifa: les petites nations en veulent aussi

Ce sont les joueurs du Karpatalya, soit les Hongrois d’Ukraine, qui ont remporté la compétition, aux tirs au but, face aux Chypriotes du nord de l’Ile. @AFP
Ce sont les joueurs du Karpatalya, soit les Hongrois d’Ukraine, qui ont remporté la compétition, aux tirs au but, face aux Chypriotes du nord de l’Ile. @AFP

Le rythme est soutenu et le chorus persévère sans une once de lassitude. Une deuxième voix, impeccablement juste, garnit même ce véritable cri du cœur. «  Matabeleee ! Matabeleee !  » En 45 ans d’existence dans son patelin plutôt crado de Haringey Borough, au nord de Londres, le Coles Park Stadium n’a probablement jamais accueilli tant de supporters enjoués… en dehors de son enceinte. Ce 3 juin 2018, trois dizaines de joueurs et supporters du Matabeleland fêtent – sur le parking – le succès acquis face au minuscule archipel polynésien de Tuvalu (3-1). «  C’est un jour historique pour nous, affirme un des fêtards, maillot des Sud-Africains de Kaiser Chiefs sur le dos. On célèbre notre première victoire en match officiel. » Province de l’ouest du Zimbabwe, le Matabeleland est défini par l’ancienne star de Liverpool Bruce Grobbelaar comme « 

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct