Terrorisme: Enis Suljemani privé de nationalité belge

Sulejmani (à gauche) et Arnaud Colbrant.
Sulejmani (à gauche) et Arnaud Colbrant. - SP

Un jeune candidat terroriste originaire d’Ensival, Enis Sulejmani, 22 ans, s’est vu priver, mercredi, de sa nationalité belge (il est d’origine serbe) par le tribunal correctionnel de Charleroi qui l’a condamné à dix ans de prison pour sa « participation à une organisation terroriste ». Son complice, Arnaud Colbrant, 35 ans, de Celles-en-Hainaut, a écopé de cinq ans, avec un sursis d’un an.

En juin 2016, les unités spéciales de la police fédérale avaient investi le domicile de Colbrant, dénoncé par des proches pour sa tombée en radicalisme. Le suspect, converti à l’islam huit ans plus tôt à l’occasion de son mariage (bref) avec une ressortissante marocaine, avait progressivement glissé vers le radicalisme violent à partir de 2014.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct