CEB et CE1D: les revendications des directeurs restent en partie sans réponse

En primaire, les instituteurs déplorent de ne pas pouvoir corriger eux-mêmes les copies de leurs élèves.
En primaire, les instituteurs déplorent de ne pas pouvoir corriger eux-mêmes les copies de leurs élèves. - BelgaImage.

Au début de l’année 2018, les directeurs des écoles fondamentales de l’enseignement catholique ont pris la plume pour adresser leurs revendications auprès de la ministre de l’Enseignement, Marie-Martine Schyns (CDH). En ligne de mire : le CEB, certificat d’étude de base, soit l’examen de fin de sixième primaire. « Nous sommes fatigués de faire le baudet », détaillaient alors les directeurs. Alors que les épreuves externes commencent ce vendredi, c’est l’occasion de faire le point sur l’avancement des travaux.

1

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct