Un doctorat en entreprise: c’est désormais possible

25
% des ingénieurs rejoignent le secteur privé après leur doctorat.
25 % des ingénieurs rejoignent le secteur privé après leur doctorat. - Reporters/Amélie-Benoist

Le mois de juin est celui des examens. Mais pour les étudiants du supérieur qui achèvent leur parcours académique, c’est surtout l’heure des choix. Avec pour les éléments les plus brillants, la possibilité de se lancer dans un parcours de doctorant qui s’étendra sur plusieurs années, entre recherche et enseignement.

Cette perspective est souvent porteuse d’avenir : selon une étude française disponible sur le site Doctorat.be, le taux d’emploi des doctorants est en moyenne de 90,4 % dans les trois ans qui suivent la défense de thèse. On dépasse même les 95 % dans le domaine des maths. Mais les chercheurs poursuivent souvent leurs parcours dans le secteur académique : ils sont 52,3 % dans ce cas. Une minorité (14 %) rejoint le secteur privé pour y poursuivre des recherches. On atteint toutefois les 25 % pour les ingénieurs.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct