«Le populisme? On va en prendre pour 10 ans. Attention à ne pas perdre notre âme»

Luigi Di Maio (Mouvement Cinq Étoiles, à g.) et Matteo Salvini (la Ligue), les deux vice-Premiers ministres du nouveau gouvernement italien, ont hérité respectivement du portefeuille du Développement économique et de celui de l’Intérieur.
Luigi Di Maio (Mouvement Cinq Étoiles, à g.) et Matteo Salvini (la Ligue), les deux vice-Premiers ministres du nouveau gouvernement italien, ont hérité respectivement du portefeuille du Développement économique et de celui de l’Intérieur. - Reuters.

Ils se sont retrouvés comme chaque année en ce mois de juin. C’est la dixième fois, ils en croient à peine leurs yeux. Dix ans qu’ils font corps dans ce petit village, liés par l’admiration pour Pol Mathil, ce grand journaliste polonais aujourd’hui décédé, dont la plume a retenti de Bruxelles à Varsovie et qu’ils ont tant aimé. C’est toujours la même grande villa, aux poutres apparentes et aux pierres du pays, qui les accueille. C’est toujours le même petit bistro qui leur sert le « ristretto » du matin. Chaque année, le même rituel : ils rient, ils lisent, ils boivent de la vodka. Ils respirent surtout.

Vous désirez lire la suite de cet article ?
1€ pour 1 mois (sans engagement)
J'en profite
A la une
Tous

En direct

Le direct